VIDEO

Il ressemble à tout le monde

Je n’y crois plus  t’essaies de me consoler
A quoi ça sert de prier
La beauté du ciel me nettoie de ces cauchemars 
Je pourrais rester là jusqu’au soir
J’essaie en vain de retrouver mon calme 
Je vivrais toujours de mes drames 
Aurais-je la force d’affronter mon destin si tout changeait du jour au lendemain

Ouh j’avais la foi mais le diable était chez nous
On a beau rester soudé le mal détruit tout
Il ressemble à tout le monde il marchait seul ce matin
et pendant une seconde j’ai croisé son chemin

Le temps ne fait que renforcer les blessures
On se forge notre armure 
Pendant la nuit la lune brille aux éclats
Je rêve d’un monde où t’es encore là
Les émotions prennent le contrôle de ton corps
tu te laisse aller face à tes pleurs 
Si l’amour est la clé de ce combat
Pourquoi les autres ne me suivent pas 

Refrain

Tel une éclipse, tu te mets devant la lumière 
On se tient la main jusqu’à ce que l’on ait mieux à faire 
Je sens dans mon âme le crépitement d’une étincelle 
J’ouvre les paupières tes mots ne sonnent plus pareils

Tout à changé

Toute une vie

Si Dieu Existe

Une étoile filante et je fais un vœux
J’espère  un jour tomber amoureux 
posée sur ma main une coccinelle
Vole vole fait que ma vie soit belle
Un cil sur ta joue vaut mieux qu’une larme 
Si tu le crois de toute ton âme 
Croises les doigts si c’est un mensonge 
Ça ne comptera pas si ça t’arrange 

Et si Dieu existe 
Pourquoi ne pas t’avoir fait de signe 
Tu t’es cru en exil 
On a pas su lire entre ligne 
Fais tomber les pétales d’une fleur 
Tu vois bien qu’on t’aime à la folie 
Pour les peines pas d’antidouleur
Fermes les yeux en soufflant tes bougies  

La foi sauve les gens mais pas les Prières 
J’ai beau dire Amen ça ne sauve pas un frère
On croit au destin et au porte bonheur 
Pourtant c’est sur ta tombe qu’elle arrose des fleurs 
Si tu avais trouvé un trèfle à quatre feuilles 
Commment faire face à ce deuil
Une nouvelle année  mais qu’est-ce que ça change
Est ce que mes vœux te porteront chance

A tort ou à raison

N’en pleure plus

Si jamais je pars

Constellation